Le conte de Sadako Sasaki

jeudi, avril 18, 2013

Grue en Origami : symbole de paix




Sadako Sasaki ( en japonais 佐々木 禎子) est une petite fille japonaise née à Hiroshima en 1943. A l'âge de douze ans , elle décède d'une leucémie causé par la bombe atomique d'Hiroshima. Depuis, elle est devenue avec la grue en papier, un symbole pour la paix.

Dans le parc de la Paix d'Hiroshima , se dresse aujourd'hui une statue dédiée à la mémoire de Sadako. Elle tient une grue en or dans ses bras ouverts. A sa base nous pouvons lire :


Ceci est notre cri.
Ceci est notre prière.
Pour construire la paix dans le monde.


Quand j'ai confectionné ces boucle d'oreille en grue dorée c'est à l'histoire de Sadako sasaki que je pensais. Et j'ai imaginé que ces petites grue dorées  aussi humble soient elles, pouvait être porteuse de paix. 



Chaque année, des enfants du monde entier confectionnent des grue en origami. Ils les envoient à Hiroshima et ces beaux oiseaux de papiers sont disposés autour de la statue de Sadako.



l'histoire de Sadako est devenu un conte aussi beau que  tragique et de nombreuses versions existent. il y a beaucoup de variantes pour enfants.

Aujourd'hui j'ai eu envie de vous la raconter à ma façon. 

j'espère ne pas avoir trahi l'essence de cette histoire.  

Pour rester dans l'esprit du conte raconté à voix haute, je vais écrire ma petite version d'un seul jet, alors je m'excuse par avance des erreurs de tournures, de syntaxe  et j'espère ne pas trop me perdre dans l'histoire et arrivé jusqu'à la fin sans avoie été trop longue !. 



♥♥♥


Sadako se réveille. Sadako à huit ans.

Nous sommes le 6 août 1954. Excitée, riante et pleine de joie elle se prépare pour une journée très spéciale.

" Maman, maman.... Aujourd'hui c'est jour de carnaval , c'est la journée joyeuse ! "

Oui, Sadako, répondit sa maman avec un sourire rentré :   " c'est aussi un jour à la mémoire de ceux qui sont mort le jour où la bombe est tombée sur hiroshima "


*

" toc, toc ,toc..." Trois petits coup sont frappés à la porte. C'est la meilleur amie de Sadako. Elle vient chercher Sadako pour se rendre au Parc de la Paix. 

Mains dans la mains, les deux enfants s'y rendent.

Des photos des disparus sont accrochés sur le monument central. Sadako se souvient. Les lumières, la bombe, ses yeux qui piquent....

*

Le soir est là. La foule est présente. Chaque personne dépose sa lanterne de papier de riz sur la rivière Otah. C'est jolie. Sadako regarde la rivière devenir le temps de cette journée spéciale un serpent de lumière.


♥♥♥
L'automne est arrivé. Un après midi, Sadako rentre chez elle , joyeuse et virevoletante. Elle à une grande nouvelle à annoncer. On l'a choisi pour faire parti de l'équipe de course de l'école.

Moment de joie, jour de bonheur.


*
Jour de course. Le troisème coureur laisse échapper le témoin. L'équipe va perdre. Moment de tristesse. Sadako récupaire le témoin et telle une flêche dans le vent atteint la ligne d'arrivé et gagne la course. VICTOIRE !!!! Sadako tombe, ses pieds et ses mains sont engourdis.... mais tout va bien. Elle se resaisie.

♥♥♥
Jour de nouvel an. Nous sommes au temple. Le gong résonne. Sadako fait ses prières et souhaite que ses malaises qui ne l'on plus quitté depuis la fin de la course disparaissent.


♥♥♥
Février. La magie des prières n'a pas marché. 

Sadako s'entraine dans la rue pendant que son frère chronomètre sa course. Sadako s'évanouit.

Les parents de Sadako sont très inquiet. Ils l'amènent à l'hôpital afin que des spécialistes l'examinent. Pendant plusieurs jours Sadako est allongé sur son lit d'hôpital. Elle observe attentivement tout ce qui se passe. Elel comprend très vite , qu'ici, on soigne des enfants aux maladies "spéciales". C'est l' hôpital des enfants malades de la bombe.

Sadako à un cancer. Son sang est malade.

Quand les lumières de la bombe ont piquées les yeux de Sadako, elles ont aussi empoisonnées son sang.


*
Les jours passent. Sadako est dans son lit d'hôpital. La leucémie est dans son corps. Il n'y a pas beaucoup d'espoir, juste quelques lumières dans son coeur d'enfant. 

Heureusement sa meilleur amie vient la voir souvent. Elle aime lui rapeller la "  légende des grues " .... 1000 grues et son voeux est exaucé. Sadako va guérir  !

Les deux petites filles en font une douzaine dans la journée, puis encore une douzaine.... Son frère les accrochent au dessus du lit de Sadako afin que les jolies grues de papier la protègent et l'aident à guérir. 

les jours se succèdent, les semaines passent et les mois défilent.... Sadako fabrique toujours ses petites grues de papier.

Un jour : 500 grues. Un autre : 644 et un soir Sadako rentre chez elle pour assister à une jolie fête. Sa maman lui offre un très beau kimono de soie rouge. Sadako est heureuse. Ce kimono est si beau ! Sadako se sent mieux et se croit même  guérie.  Plein d'enthousiasme et de joie elle insiste pour participer à toutes les festivités. 

Elle danse, elle chante, elle tourne... mais d'un coup sa tête devient lourde, ses jambes un peu plus molles. Sadako ne se sent plus très bien. On l'a ramène à l'hôpital afin qu'elle se repose. Sa chambre d'hôpital est devenu son petit " chez elle " et elle s'y sent bien surtout avec toutes ces jolies grues au dessus de son lit. 

Elle s'allonge dans son lit, ferme les yeux , sourit et s'endort. 

Sadako ne se réveilla plus. 


*

Tous les amis de Sadako se réunirent et à leur tour confectionnairent les 356 grues manquantes. 

Les 1000 grues furent accrochées au dessus du lit de Sadako et une statue fut érigée à son éffigie. 



♥♥♥

Dans l'une des nombreuse version du conte , Sadako écrit un très bel haiku sur les grues en origami qu'elle fabrique. Je vous le livre ici :

J'écrirai la paix sur vos ailes,
et vous volerez autour du monde, 
de sorte que les enfants ne meurent plus de cette façon



I.H.N - INSTITUT HIROSHIMA NAGASAKI 










You Might Also Like

4 commentaires

  1. Très belle histoire et tes bijoux sont superbes !

    Bises

    RépondreSupprimer
  2. J'adore tes boucles d'oreille et l'histoire touchante. Merci de me l'avoir fait découvrir.

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ce bel article. Ton bijou très beau

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...