Cinéma muet des années folles !

lundi, mai 13, 2013

Le conte d'une amitié masculine , cinéma muet:

En ce moment, je plonge et je relonge avec délices dans l'art des années folles. 


Ce week j'ai revu le film muet d'howard Hawks , "Une fille dans chaque port" (1928) avec la très belle actrice Louise Brooks qui campe le rôle d'une Vamp. 

Histoire simple : Deux marins , inséparables mais rivaux en amour, se disputent une très belle acrobate de foire.


ce que j'en pense ?

J'adore les films en noir et banc et je me laisse facilement emporter par la poésie d'un film muet mais je dois avouer que c'est la présence lumineuse de Louise Brooks qui m'a fait regarder et apprécier le film jusqu'au bout. 



Car ce film m'a plongé dans un univers très éloigné du mien : celui de l'amitié viril , de l'amitié masculine à la Hawks , une amitié avec un petit air de bestialité. On se serre dans les bras, on se cogne, réconciliation, on se recogne etc..... 



 Heureusement le rôle de garce tenu par Louise Brook nous ammène un peu de piquant. Et son personnage plus en finesse est une vrai régal. Il y a une joli opposition entre son jeux plein de finesse et les excès des deux marins.


Voici un petit mot de Hawks sur Louise Brooks:

« Je voulais une fille pas comme les autres... J'ai engagé Louise Brooks parce qu'elle... est très sûre d'elle-même, elle est très analytique, très féminine, mais elle sait exactement ce qu'elle veut et comment s'y prendre. Je pourrais l'utiliser aujourd'hui. Elle était très en avance sur son temps, avec cette coiffure... Et c'est une révoltée, elle me plaît, vous savez. J'aime les révoltées... Ce que je n'aime pas ce sont ces petites mijaurées qui essaient d'être jolies et n'ont pas envie d'être distinguées, intelligentes et originales. » [Et, contemplant une photo:] « Voyez comme elle a l'air moderne. C'est vraiment une jolie fille. » 

Hawks, fin des années soixante, à Kevin Brownlow.
[propos rapportés par Todd McCarthy, Hawks, Institut Lumière/Actes Sud]




Et vous , aimez vous les films muets ?





You Might Also Like

2 commentaires

  1. J'ai beaucoup aimé Louise Brooks dans Journal d'une fille perdue et dans Loulou. Elle est vraiment lumineuse, belle et si moderne!!!

    RépondreSupprimer
  2. Tout à fait d'accord avec toi. Dans ces deux films sombres Louise Brooks est vraiment mise en valeur et irradie de lumière.

    Dans "le journal d'une fille perdue", elle dégage une telle force avec un subtil mélange de douceur et de fragilité... C'est ce mélange d'attitudes que l'on pense souvent comme incompatible (force et fragilité /pureté et fougue) que j'adore chez Louise Brooks et qu'elle insuffle si bien dans ses personnages.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...