Porodina vs Frida Kahlo

vendredi, septembre 27, 2013

Porodina , hommage à Frida Kahlo ♥


Parfois une photographie d' Elizaveta Porodina me transperce et ce fut le cas de ce cliché :


Cette photo est parfaite. Tout ce que j'aime, tout ce qui me plait s'y trouve. Les lignes, les courbes, la force, insaisissable, les couleurs tout me foudroie.

L'univers d'Elizaveta Prodina frole avec le surréalisme , elle le caresse d'une main mais n'y plonge jamais totalement même si ses compositions semblent cacher de nombreux secrets.

Photographe de mode, ses couleurs sont souvent très vive, très saturées et des lumières viennent s'y accoler .
Même si je la trouve incroyablement talentueuse et que j'aime la profondeur abyssale de ses photographies je n'ai jamais réellement été bouleversé par ses clichés. Trop fantastique , trop symboliques.

Et pourtant cette photo m'a transpercé au premier regard et elle fait parti de mes préférées.

Cette photographie provient d'une série publiée dans le magazine gala germany n° 47 (2012)  le modèle est Josephine Van Delden.

Deux clichés m'ont renversé, celui ci et un second


Je trouve que cela touche à la poésie pure.

Les autres photo sont elles aussi magnifiques, toutes inspirées par l'oeuvre et la personnalité de frida Khalo (artiste peintre mexicaine) .

Je vous laisse les découvrir :










♥♥♥

 

autoportrait de Frida Kahlo " à la tresse " 1941 & photographie de l'artiste

J'ai toujours été très ému par le travail de Frida Kahlo, la dureté de sa peinture, sa force incroyable et sa si grande sensibilité font d'elle une artiste hors normes.

Elle peint sa réalité. La violence de la vie et la mort toujours si présente. La maladie, la souffrance physique, les fausses couches, les déceptions, les trahisons, ont jalonnées sa vie et l'on retrouvent tous ces instants de cris avec la vie dans ses tableaux magnifiques. 


Ce tableau a été peint en 1944, Frida portait alors un corset de fer à la suite de son opération de la colonne vertébral. 
Cette colonne brisée, ce métal dans le corps sont terrifiants de douleur tellement il semble briser l'âme, du spectateur encore plus que de l'artiste. 

La première fois que j'ai vu cette toile j'ai été horrifié et en colère. Je ne pouvais m’empêcher de repenser à l'adolescence de Frida et à son terrible accident.
 A 19 ans (je crois) en rentrant de l'école , un accident de bus se produits, des personnes sont mortes et Frida est grièvement blessée. Une barre de métal transperce son abdomen et sa cavité pelvienne. 

En voyant cette toile je n'ai pu m’empêcher de penser que 20 ans plus tard Frida se retrouvait à nouveau encerclé de métal et que sa colonne vertébrale été devenu le prolongement de cette barre de fer plantée en elle des années auparavant. 


J'aime ce tableau, car on y sent toute sa douleur physique et émotionnelle que contient son âme et pourtant, elle nous regarde droit dans les yeux. Une force hors norme, une artiste vrai. 

l'artiste peintre Frida Kahlo , 1931


" Je me peints parce que je suis seule. Je suis le sujet que je connais le mieux." 
Frida Kahlo



You Might Also Like

1 commentaires

  1. J'adore l'oeuvre de Frida Kahlo et les photos que tu nous montres sont fidèles à son esprit...

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...