Embrasser un inconnu ♥

mercredi, mars 12, 2014

court métrage de Tatia Pilieva " first kiss " 

Entre projet artistique, commerce, pub et buzz il est souvent difficile de démêler les intentions réelles de ce qui nous est donné à voir et à regarder. 

Entre le " tout calculé" , "le tout calibré" et les buzz programmés , y-a-t-il encore une place pour les vrai " coup de cœur" viraux gratuits et positifs ?



Les marques ont toujours fait appelles à des artistes , afin de rendre plus originale et plus percutante leur campagne de pub. Et même si l'on ne peut oublier que sous ce vernis artistique se cache des intentions bien terre à terre et commerciales , il serait dommage de passer à côté de l'aspect artistique et de ne pas apprécier la façon dont l'artiste se joue avec plus ou moins de talents des contraintes imposées.

Lundi , la marque de vêtement pour femme : Wreng , à mis en ligne sa nouvelle vidéo promotionnelle et en un instant le BUZZ fut....



J'aurai encore plus apprécié ce petit film de la réalisatrice Tatia Pilieva s'il n'avait pour but de nous lier à une marque et de l'embrasser... mais il me suffit d'oublier un instant que ce clip m'est destiné en tant qu'acheteuse et non en tant que personne pour en apprécier la beauté, la douceur, la poésie et la troublante émotion qu'il dégage. 

" First kiss" est donc un vrai coup de cœur ,  partagé par plus de 20 millions de personnes c'est un fait mais un coup de cœur quand même !



Et comme tous mes coups coeur , tout n'est pas tout rose et ce joli court métrage où l'on voit des inconnus s'embrasser soulève quand même quelques interrogations .

La vidéo est belle, touchante. Elle est ponctuée de jolis moments et la réalisatrice à su saisir les instants de gênes , de maladresse et d'intimités de ces 10 couples éphémères mais.... En tant que spectateur de la vidéo nous nous retrouvons de fait en position de voyeur . 

Nous regardons pendant 3 minutes des couples s'embrasser, se découvrir et s'appréhender dans leur premier baisers. C'est beau mais troublant. 



La réalisatrice à fait venir 20 personnes qui ne se connaissaient pas. Elle a choisi des mannequins, des artistes, des musiciens qui ne savaient pas ce qu'il allait leur être demandé. Parmi eux on reconnait Soko, Corby Griesenbeck et marianné Palka

On assiste donc à leur gênes quand ils apprennent qu'ils vont embrasser cet inconnu qui est en face d'eux . La réalisatrice saisie et capture ce moments de gênes, de désir, d'appréhension et de transgression avec beaucoup de talents et de douceur. J'ai d'ailleurs aimé entendre les rires et la bonne humeur générale qu'il se dégage de ce court métrage. 



C'est d'ailleurs tout la poésie du film et sa légèreté qui nous maintient dans ce voyeurisme artistique . On regarde, on aime, on apprécie et la gêne n'est pas vraiment là.... Tatia Pilieva arrive à garder devant son écran le moins voyeur d'entre nous et nous faire presqu'oublier qu'on vient de visionner une vidéo de plusieurs minutes de baisers échangées entre des inconnus. 



La réalisatrice, marche habilement sur le fil de la scénarisation et du réel afin de nous faire un court métrage plein de tendresse et d'émotion sur le fantasme de l'inconnu et de l'interdit . Et oui ! embrasser un inconnu dans la rue, dans une galerie d'art ou au cinéma reste un tabou joliment soulever par Tatia.

Pour ceux qui veulent regarder son court métrage qui dure le temps de la très joli chanson de SOKO "we might be dead by tomorrow "




la vidéo de SOKO :





You Might Also Like

0 commentaires

Merci pour votre commentaire ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...